Savoir ce que l'on veut

Savoir ce que l’on veut est la première étape avant de déterminer un objectif.

Pourquoi on ne sait pas ?

Il arrive que certaines personnes soient dans l’embarras lorsqu’on leur demande ce qu’elles veulent. Il peut y avoir différentes explications, le fait d’avoir pris l’habitude de faire plaisir aux autres et de les écouter avant de s’écouter soi-même. Ou encore de se reposer sur des recommandations générales, ou bien laisser les autres décider. Peu importe les raisons, quoi qu’il en soit il est parfois difficile de savoir ce que l’on veut parce qu’on a habitué notre cerveau à ne pas se le demander. Il faut savoir que, de façon générale, nous serons bons à faire ce que nous avons l’habitude de faire.

Se poser la question

Pour savoir ce que l’on veut il faut avant tout se le demander et écouter la réponse. Le cerveau est fait pour répondre à des questions, c’est même l’une de ses activités favorites. Pour savoir ce que l’on veut, il faut prendre l’habitude de se poser la question et s’entraîner à s’écouter. Quoi qu’il arrive, avec la pratique, ce sera de plus en plus facile d’avoir une réponse claire. 

Points d'interrogation éclairés dans le noir

De la spontanéité

Si en se posant la question “qu’est-ce que je veux?”, certains ne savent pas répondre et sont tentés de répondre “je ne sais pas”. Un bon exercice est de se dire “et si je savais?”; “et si je devais absolument donner une réponse?” (même si elle était au hasard); Qu’est-ce que ce serait? L’idée n’est pas de se forcer mais de faire appel à notre spontanéité. Pourquoi ne pas essayer? Les risques sont mineurs alors que les bénéfices peuvent être importants.

Persévérer dans le calme

Si toutefois, même après cette étape rien de vient, on peut tout simplement continuer à se poser la question (sans pression) à plusieurs moment de la journée. C’est un petit peu comme si on regardait une image et que l’on cherchait à trouver un objet. Cela se fait par une observation dans le calme et la sérénité.

Femme qui observe le calme de la mer

S’entraîner

C’est avec de petits entraînements que l’on apprend à s’écouter et à savoir ce que l’on veut. On peut commencer à se le demander pour de petites choses. Si c’est l’heure de manger, “de quoi est-ce que j’ai envie”? Si c’est le moment de choisir ses vêtements, “lesquels j’aimerais porter”? Le plus souvent possible et sur n’importe quelles choses, il est possible de se demander ce que l’on préfère ou ce que l’on aimerait. Cela habitue et entraîne (comme on entraînerait un muscle) à écouter ce que l’on veut.

Se fixer un rendez-vous

Si vous avez peur de ne pas penser à vous poser ces questions, alors fixez des rendez-vous avec vous même. Cela peut être tous les jours après les activités quotidiennes (se brosser les dents, manger, aller se coucher…). Ou encore il est possible de mettre une alarme qui nous rappelle de se poser la question “qu’est-ce que je veux?”.

Tenir un journal

Pour savoir ce que l’on veut, il y a également des astuces comme noter tous les jours ce que l’on a le plus aimé dans la journée. Cela permet d’apprendre à mieux se connaître et en bonus de se remémorer un bon moment afin de ressentir de la gratitude pour l’avoir vécu.

A retenir

L’idée est vraiment d’instaurer une routine quotidienne (et pourquoi pas progressive); de déterminer ce que l’on cherche: un métier, une personne, une activité… Il est toujours plus facile de trouver lorsque l’on sait ce que l’on cherche. Lorsque l’idée viendra, si l’on est pas certain que c’est la bonne réponse, il est suffira de tester afin d’obtenir des réponses.

Les livres pour aller plus loin

Ces sujets pourraient vous intéresser

Les habitudes composent notre vie. En choisissant ses habitudes, on peut transformer sa vie à l’image de ce que l’on souhaite et atteindre ses objectifs et ambitions.

En savoir +

Déterminer un objectif

Photo d'une main qui tient un objectif d'appareil photo pour regarder au loin

Déterminer un objectif c’est comme déterminer un endroit où l’on veut se rendre. L’objectif est la destination.

En savoir +

Prioriser sa vie

Photo d'une femme avec son agenda sur les genoux

Prioriser sa vie, c’est comme remplir un verre avec : des cailloux, des graviers, du sable et de l’eau. C’est la priorisation par les minéraux.

En savoir +